Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 Apr

153Villers-Cotterêts.Le Général Dumas, pére d'Alexandre Dumas.

Publié par jean-luc  - Catégories :  #Contes et légendes -histoires...

     
 Dans le petit cimetière du   Pleu est enterré le Générale Dumas et sa famille. Le 25 mars,le jour de mon anniversaire et du sien , fut célébrer son 250ème anniversaire(le mien en dehors des murs du cimetière) en présence des autorités locales et de Claude Ribbe; son biographe le plus connu. Je vous livre quelques-unes des photographies que j'ai faite à cette cérémonie et pour l'occasion quelques renseignements sur cet homme qui est l'un des premiers officiers noirs de l'armée française , de ce fait un symbole de l'antiracisme.
P1170257.JPG
  P1170238.JPG
P1170249
 
 
 
                                                        Le Général Dumas (1762-1870)
 
   "En 1762, à Saint-Domingue, une esclave noire, travaillant "au mas" de M. Alexandre Davy de la Pailleterie , donne naissance à un fils, baptisé Alexandre comme son père... Mais M. de la pailleterie ne voulant pas le reconnaître, l'enfant s'appellera comme sa mère: " du mas" ou Dumas.
   Bien plus tard, celui-ci devient dragon de la Reine puis soldat de la République et se marie avec une jeune fille de Villers-Cotterêts, Marie Loiuse Labouret. Deux filles naissent, pendant qu'Alexandre monte rapidement les échelons dans l'armée de la Révolution. Le voilà, en 1794 général de division! En revanche quand Alexandre naît le 24 juillet 1802,, son père a terminé sa fulgurante carrière : Il s'est permis, dés l'expédition d' Egypte, de critiquer l'ambition de Bonaparte ! Ce dernier ne le lui a jamais pardonné... Malade, malheureux, le superbe cavalier métissé qui s'est couvert d'honneurs sur les champs de bataille, mène une vie de demi-solde puis meurt, miné par la maladie le 28 février 1806. Le jeune alexandre à quatre ans."    
 
 

 
    Dumas,son fils, l'écrivain lui a aussi consacré beaucoup de temps et de lignes dans ses nombreux romans, le plus complet sur son père étant dans "mes mémoires".
  Claude Ribbe, philosophe et écrivain, avait déja proposé, avec le" Diable Noir", la biographie la plus accomplie du Général Dumas.
   Il en tire un film documentaire du même nom, en grande partie tourné à Villers-Cotterêts et ses alentours.(A rechercher sur le site de l'I.N.A)
 
     La municipalité représentée par Jean-Claude Pruski maire de Villers-Cotterêts et l'écrivain Claude Ribbe veulent réparer une erreur de l'histoire. De faire élever le général dans l' ordre de la Légion d' honneur à titre posthume, car cette distinction lui revenait de fait, ayant obtenu un sabre d'honneur, en récompense  de sa bravoure à Alexandrie, laquelle valait  admission automatique au ruban rouge. Alors qu'il la méritait plus que tout autre, il en sera privé en raison de sa couleur de peau, de ses origines serviles et de ses élans républicains.
   Pour punir la ville qui l'avait accepté en son sein et contre ses valeurs républicaines, Bonaparte fit du château de Villers-cotterêts un dépôt pour mendiants parisiens, qui n'était que plus ou moins une prison.
        En savior plus:      - Mes Mémoires de Alexandre Dumas.
                                - Le musé Alexandre Dumas à Villers-Cotterêts.
                                -http://www.dumaspere.com/
                                -http://www.claude-ribbe.com/
contes-et-legendes-histoires-.-0001-copie-1.jpg
 IMG.jpg
contes-et-legendes-histoires-.-0001---Copie.jpg

      L'exploit du Général au pont de Clausen décrit par son fils dans ses Mémoires.  
« Dire comment, le général et moi, nous revîmes au pont, serait chose difficile ; je voyais le général lever son sabre, comme un batteur en grange lève son fléau et, à chaque fois que le sabre s’abaissait, un homme tombait…. 
   « Dés lors, n’ayant plus à défendre ma peau, je pus me retourner vers le général il s’était arrêté à la tête du pont de Clausen, et tenait seul contre tout l’escadron ; et, comme à cause du peu de largeur du pont, les hommes ne pouvait arriver à lui que sur deux ou trois de front, il en sabrait autant qu'il s’en présentait. »
              
                                                                                A. Dumas Mes mémoires chap. IX
m079601_00509_p-1-.jpg
Affiche au musé Alexandre dumas à Villers-Cotterêts
 
 
.
m079601_00053_p-1-.jpg
                     
          Tableau au musée Alexandre Duas à Villers-Cotterêts.
m079604_00139_p.jpg
     
     Marie-Louise Labouret,la femme du Général et mére d'Alexandre Dumas.
P1040895
   La mort du Général rue de Soissons à Villers-Cotterêts.
  " Cette nuit où mon père mourut, je fus emporté hors de la maison par maman Zine et installé prés de mon autre cousine Marianne, qui demeurait chez son père, rue de Soissons. Soit qu'on ne voulût pas mettre mon enfance en contact avec un cercueil, la mort étant prévue, soit qu'on craignît l'embarras que je pourrais causer, cette précaution fut prise vers les cinq heures du soir ; puis maman Zine revient à la maison."
                                                  Alexandre Dumas.   Mes Mémoires.
Panorama-1.a.b--25-.JPG
          L'ancien hôtel de l'Epée (au dessus du magasin bleu"l'épée royale") ou est mort le Général.  
 
 
                      Mon cher cousin.
   je ne croyais pas avoir à vous annoncer sitôt la mort du brave et malheureux général Dumas. Il a fini sa carrière hier à onze heures du soir, à Villers-Cotterêts, où il était revenu pour suivre les ordonnances des médecins. La maladie qui l'emporte au tombeau est la suite des mauvais traitements qu' il a éprouvés à Naples, à son retour d'Egypte...  
 
                               Devoilaine
 
18.05.09-ceremonie-esclavage-v-c-orient-exprex-a-bru-021.jpg
   Pose d'une plaque commémorative devant la maison où est mort le Général.
                                                                                                                              
Commenter cet article

À propos

Des images sur Villers-Cotterêts et sa région ainsi que d ' autres sujets photographiques.De l ' histoire, del'actu,des infos pratiques,des légendes .....