Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 May

160. Le chateau François 1er de Villers-Cotterêts.

Publié par jean-luc  - Catégories :  #Contes et légendes -histoires...

Panorama-45--16.05.2012.JPG
 
 
P1190096.JPG
 
 
Panorama-48--16.05.2012.JPG 
     La cour intérieure.
 
 
 
Depuis le roi Dagobert, quinze rois de France ont fait une halte ou séjour au château de Villers-Cotterêts.
 
      Pour en savoir plus:
  - Le Château de Villers-Cotterets en Valois. Société Historique Régionale de Villers-Cotterets. (Voir l'article numéro 97 de ce blog qui parle des livres édités sur Villers-Cotterêts.)
 
0.1.
 
    Dans le nouveau livre de la société historique de Villers-Cotterêts sur le château (qui est en vente à la presse,chez majuscule et à l'office du tourisme) on apprend que si ont superposé les plans du Louvre à Paris et les plans de Villers, on constaterait une très forte ressemblance entre les deux. Les deux ailes et la cour d'honneur ont de fortes similitudes ainsi que l'ancienne prison (qui est la tour carrée face à l'église). Le louvre ayant était construit après, on pourrait croire que notre château aurait pu servir de modèle.
" La cour du puits serait donc le modèle de la cour carrée . Le pavillon de Marsan la réplique du Pavillon de l'auditoire ? et la façade sud de Villers ( rue a . Briand) la version originale des Tuileries du même Henri II ?
....., Pierre Lescot , a réalisé, à quelques années de distance, les deux escaliers droits de Villers et du Louvre, et que le même Le Nôtre a dessiné les deux jardins un siècle plus tard! "
 
Panorama-63--16.05.2012.JPG
 
 
Panorama-62--16.05.2012.JPG 
 
 
P1190085.JPG
 
 
 
P1190083.JPG
 
P1190021.JPG
 
 
P1190088.JPG
 
20.09.2009-jour-patrimoine-oignies--bourfontaine-m-copie-1.jpg
   
  20.09.2009 jour patrimoine oignies ,bourfontaine,montgobert
   
    L'entrée principale avec quelques années de différence. 
 
 P1040088
 
m079602 001831 p
 
P1150454.JPG
      
Le chateau au temps de la Malmaison.
  "Dans tous les cas, on voit que si le château de la Malmaison était considérable, pour son étendu et ses dépendances, il nétait point décoré avec luxe à l'intérieur: point de parquet, point de tapis, de la paille partout, même pour les lits; peu de meubles, des tables, de mauvais sièges en bois et de rustiques étagères, voila à peu près tout ce qu'on aurait trouvé si l'on avait visité la Malmaison pendant le séjour du roi."
 
    Histoire de Villers-Cotterêts. Alexandre Michaux.
 
          La face du "vieux château".  
 
 
chatea11.jpg
 
Panorama-35-26.11.2010--2-.JPG
 
 
Panorama-8-01.02.2010.JPG
        
     Pavillon d'entée (Henri II )
 
Panorama-68.-02.02.2012--4-.JPG
 
m079605_002063_p--2-.jpg
     
 
  " Le pavillon de l'Auditoire, à l'angle de l'église, avait été affecté en 1811 au conseil général de lAisne, pour servir de maison d'arrêt et dépôt de sûreté, avec quelques cachots au sous-sol."
 
     Le Château de Villers-Cotterets en Valois.  Société Historique Régionale de Villers-Cotterets.
 
 
 
21.09.08-bapteme-lucas--.-289.jpg  
 
 
    Le fac simulé de l'ordonnance de Villers-Cotterêts qui exigent des juges et notaires que pratiquement tous les actes de la vie soient écrits en français. C'est bien a Villers que le français commence officiellement son existence.
 
 
 
Panorama-85--16.05.2012.JPG
                                
       La Chapelle Royale et son Retable.
 
 
 
    m079602_001819_p-copie-1.jpg
 
 
P1190164.JPG
                 

 

  « François 1er y a sculpté ses salamandres ; Henri II, son chiffre et celui de sa femme Katerine de Médicis.

   Les deux chiffres, qui se composent de la lettre K et de la lettre H, sont renfermés dans les trois croissants de Diane de Poitiers. » A. Dumas. Mes mémoires. Chap. I

  

    P1040510-copie-1.JPG

    P1040512-copie-1.JPG

P1190196.JPG

 

Le Château et la luxure.

 

 

  « Il y avait là un château Renaissance, fort beau, jadis royal, qui avait été donné par Louis XIII à son frère, avec le duché de Valois, et qui était resté un apanage de la famille d’Orléans, c’est-à-dire de la branche cadette des Bourbons. Louis XIV y était venu faire sa cour à Henriette d’Angleterre, aimable belle-sœur que son mari, Philippe d’Orléans, négligeait pour « mignarder avec un favori, le chevalier de Lorraine «. Plus tard, le roi y avait amené Louise de la Valliére et avait présenté la favorite à Madame Henriette, qui avait dû faire les honneurs de la maison à son ancienne fille d’honneur.

 

   Le 1er septembre 1715, Philippe d’Orléans, fils du précédent, devint régent de France. Pendant huit ans, Villers-Cotterêts fut « le vide bouteille des roués et des libertins » qui formaient la cour du régent. « Il se fit au château, écrit Saint-Simon, des orgies indescriptibles, des soupers où les convives, hommes et femmes, n’avaient aucun vêtement. » Une lettre de Mme Tencin précise qu’on appelait ces réunions « les nuitées d’Adam et Eve ». Le duc de Richelieu ajoute :

 

   « Mme de Tencin, qui conduisait les soupers, décida qu’après le champagne on éteindrait les lumières et que tous les convives nus se flagelleraient mutuellement, en se cherchant au hasard dans l’obscurité, ce qui fut fait de point en point, dont Son Altesse se divertit beaucoup… L’amour de tous plaisirs sans retenue se communiquait aux officiers du château et même aux gens du bourg de Villers-Cotterêts, dont les mœurs se trouvèrent fort relâchées. D’ailleurs il n’était point rare de voir le Régent inviter, à ses fêtes et soupers, des notables habitants dudit bourg qui ne pouvaient en différer et aussi, souvent, des officiers de tous emplois et qualités, ou simples gardes de ses jardins(1)…

 

   Il fallait rappeler ces scandales, car ils avaient, même après cinquante ans, laissé des traces dans les esprits et ils expliquent, pour une part, l’indulgence cynique et naïve que Dumas père montrera toujours pour le libertinage. » 

 

   (1) Texte cité par Ernest Roch dans le « château de Villers-Cotterêts », page 248. Ce travail dans le « Bulletin de la société historique régionale de Villers-Cotterêts », page 22-346, année 1909.

 

                              Texte tiré du livre « Les trois Dumas » de André Maurois de l’académie française.  

    m505204_pe617_p-2--copie-1.jpg

 

Le jeu de paume.

Panorama-51--16.05.2012.JPG

Commenter cet article

david 11/11/2014 17:25

Dommage en effet que l'on ne puisse plus accéder à la cour du château comme c'était le cas lorsque la maison de retraite était encore là.

christophe 17/08/2014 13:28

merci pour ces photos, c'est malheureux qu'on découvre le château sur internet alors que si on se rend sur place, on est soumis aux humeurs des employées de l'office de tourisme qui m'en ont refusé la visite le jeudi 31 juillet 2014 à 15 heures sans raison valable et tout en étant désagréables et moqueuses

À propos

Des images sur Villers-Cotterêts et sa région ainsi que d ' autres sujets photographiques.De l ' histoire, del'actu,des infos pratiques,des légendes .....