Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 Feb

228.Parc des Charmettes d' Auguste Castellant à Largny sur Automne.

Publié par jean-luc  - Catégories :  #Contes et légendes -histoires...

 

   Un des plus beaux parcs de notre région dédiée à la philosophie et en l'occurrence à J.J Rousseau.Ses propriétaires actuels disent de lui que c'est "probablement"Le jardin  le plus secret dans l'Aisne". 

228.Parc des Charmettes d' Auguste Castellant à Largny sur Automne.
228.Parc des Charmettes d' Auguste Castellant à Largny sur Automne.228.Parc des Charmettes d' Auguste Castellant à Largny sur Automne.

 

 

 

En voici son histoire par la famille Desmet-de Ghellinck.

 

 

 

  Qu 'est-ce que la marquis de Condren, l'abbé jacques Conseil, Alexandre Dumas, Auguste Castellant et beaucoup d'autres en commun ?

 

  Ils sont tous , lors d'une de leurs promenades dans le sud de l'Aisne prés de Villers-Cotterêts tombés sous les charmes d'un petit vallon, un jardin romantique et pittoesque.

 

 

 

337_001--1-.jpg

 

 

 

 

DSCN6833.JPG

 

 

 

   Pourquoi une maison ou un jardin vous semble t-il acceuillant ? Est-ce la qualité de son architecture, la beauté, le charme de son environnement ou la getillesse de ses habitants. C'est probablement un ensemble de tous ces éléments. 

 

   Quand vous vous promenez sur la route et vous laissez plongez votre regard dans le jardin, cette vue d'hélicoptére est sympathique et peut vous donner l'impression d'avoir tout vu. Pourtant rien n'est moins vrai, même en hiver.

 

 

 

 814_001.jpg

 

 

 

   Si vous ne rentrez pas, les secrets des Charmettes resteront pour vous des questions éternelles. En effet, vu du bas, il s'agit d'un tout autre jardin.

 

 

 

517_001--2-.jpg

 

 

 

 

DSCN6849.JPG

 

 

 

Histoire.

 

Le document le plus ancien dont nous disposons, est un acte d'achat de 1589. Il donne une description précise des lieux. En examinant le texte, on se rend compte que presque rien n'a changé. A part un détail important  : il n'y a plus de champs de rousseaux. Aujourd'hui il y a des bois, surtout plantés de frênes et peupliers. C'est ainsi que la vue sur la vallée est moins ouverte.

 

Nous n'avons pas d'anciens plans du jardin, pas de dessins,  ni de tableaux qui auraient pu donner des informations. Les seuls témoins du passé sont des cartes postales, des lettres et les mémoires d'Alexandre Dumas qui nous parlent d'un jardin pittoresque.

 

 

 

893_001.jpg

 

 

 

 

DSCN6852.JPG

 

 

 

 

DSCN6864.JPG

 

 

 

Rien ne semble avoir changé, l'entretien du parc à lui seul aussi était négligé pendant des décennies, les propriétaires actuels essaient de le restaurer, mais les travaux à faire sont nonbreux, complexes et financiérement trés lourds.

 

Le parc des Charmettes est probablement un des derniers jardins pittoresques et romantiques intacts, qui n'a pas subi de dégats à la suite d'une construction de route. Il n'y a pas de tennis, ni de piscine, pas de lotissements ni de camping, pas de dégats des guerres. Un témoignage oublié d'un style depuis longtemps plus du tout à la mode.

 

                Le style.

 

Le style est romantique, irrégulier, pittoresque , à l'anglaise. Les Anglais eux-mêmes parlent d'un  jardin paysagé.

 

 

 

P1070508 

 

 

 

En réalité, le tout premier jardin de ce style était chinois, construit pour un empereur. Le nouveau style était en rupture avec le travail de le Nôtre. Les jardiniers abandonnaient l'axe central et les structures réguliéres.

 

 

 

 437_001.jpg

 

 

 

L'idée de basse était de laisser le plus possible de liberté à la nature. C'était des paysages romantiques avec des riviéres, des chemins sinueux dans le paysage, des grottes, des petits lacs et des cascades etc... Le style romantique préfére les effets de couleurs aux contrastes des formes. En suivant les chemins sinueux dans les jardins des Charmettes, le promeneur découvre une grande variété de lumiéres et des sensations auditives, bien plus que s'il devait suivre une allée bien droite.

 

Dans cette philosophie, le jardin était plus important que la maison. Lorsqu'un arbre poussait dans la gouttiére de la maison, les habitants étaient heureux, parce que la nature avait reprit ses droits. Donc, pas question d'enlever l'arbre. Pas quetion d'enlever le lierre ou la mousse.

 

Les fabriques, c'est-à-dire  les petits bâtiments dans le jardin, comme les temples, les grottes, un bassin, un hôtel de la rêverie, étaient techniquement faibles.

 

 

 

 055_001.jpg

 

 

 

DSCN6868.JPG

 

 

Elles étaient parfois même construites spécialement pour une fête et ne devaient tenir que quelques jours, voire quelques semaines. Un siécle plus tard, elles y sont toujours, mais dans quel état ?

 

 

 

 DSCN6845.JPG

 

 

 

 

DSCN6861.JPG

 

 

 

Les fabriques des jardins romantiques sont donc faibles techniquement mais aussi philosophiquement, puisqu'il faut laisser faire la nature. Nous savons tous ce que va devenir un petit bâtiment mal construit avec un grand arbre qui prendra racine dans sa structure....

 

Lors de la restauration, cette philosophie de base nous pose parfois des problémes.Prenons comme exemple le bassin alimenté par une source dont l'eau tombe d'environ 3 métres de haut.

 

Entre lespetits murs de la grotte, l'eau tombante de la source a formé une stalagmite calcaire impressionnante qui pend au-dessus des murs; cette staglamite cache donc une partie importante de l'architecture du petit bâtiment.

 

Devons-nous enlever la stalagmite ?

 

Le jardinier romantique, respectant l'esprit du jardin à l'anglaise dira : non. Pour lui, c'est une merveille.Il a fallu un siécle à la nature pour "construire" sa stalagmite.

 

L'architecte de bâtiment , désirant remettre l'ensemble dans l'état original, c'et à dire l'état de sa construction par l'homme, celle que nous voyons sur les anciennes cartes postales, vous répondera positivement. Même question pour le temple de la philosophie. Le temple des Charmettes n'a pa été construit comme une ruine , mais il est devenu une ruine, parce qu'il a été mal conçu sur un terrain meuble entouré par trois sources.

 

A l'époque de sa construction (il y a un siécle) les ruines étaient pourtant trés à la mode dans les jardins romantiques. Nous connaissons le tmple d'Ermenonville construit comme une ruine. Nous connaissons aussi les ruines des Royal Garden de sa majesté la Reine d'Angleterre, offertes par l'Egypte. Les pilliers sont soignesement couchés par terre. 

 

Faut-il restaurer le temple et donc perdre une ruine, terriblement romantique ? 

 

 Il est probable qu'Auguste Castellant attachait plus d'importance à la gloire de Jean-Jacques Rousseau, qu'a l'esprit du jardin anglais ? Mais il a sûrement dû lire " La nouvelle Héloise"(1761) et " Le jardin de Julie".

 

 

 

DSCN6871.JPG

 

 

 

Soit son raisonnement était trés pratique : il fallait tout simplement un beau temple et pas une ruine pour mieux protéger la statue et surtout pour mieux impressionner ses visiteurs.

 

 

 

 466_001--1-.jpg

 

 

 

 

DSCN6835.JPG

 

 

 

 

DSCN6840.JPG

 

 

 

Là où Monsieur et Madame Castellant ont été romantiques, c'était lor de leur décision de construire le tombeau de famille dans leur jardin. Enterrer sa belle-mére dans son jardin , il faut le faire !

 

 

 

DSCN6838.JPG 

 

 

 

L'hôtel de la rêverie ressemble fort à celui d'ermenonville, mais sa situation au-dessus du versant , c'est-à-dire le point le plus élevée du parc , symbolise le lien entre la terre et le ciel.

 

 

 

 DSCN6858.JPG

 

 

 

DSCN6860.JPG

 

 

 

Deriére l'hotel de la rêverie nous remarquons la petite maison et son petit clocheton. Le beau petit clocheton est-il comme une flèche qui indique le chemin vers le ciel ?

 

 

 

 P1070477.JPG

Augute Castellant a construit trois belles maisons au bord de son parc , pour s'assurer des revenus locatifs, certes, mais l'Automne, le Campanile et l'Hermitage sont d'une beauté simple et discrétment situées comme trois fabriques supplémentaires et embellissant l'ensemble du domaine. C'est une belle réussite.    

 

 

 

 187_001--1-.jpg

 

 

 

 

811_001--1-.jpg

 

 

 

Lors de votre visite , achetez le petit livret ou se trouvera la suite de cette histoire du parc des Charmettes et contribuera à la restauration de celui-ci. 

 

 

 

 

contes-et-legendes-histoires-.-0003-copie-1.jpg

 
 
 
contes-et-legendes-histoires-.-0005--2-.jpg
contes-et-legendes-histoires-.-0006.jpg
contes-et-legendes-histoires-.-0007.jpg
 
 
 
 
 
P1070483--2-.JPG
 
 
 
 
P1070518.JPG
Commenter cet article

Marielle 26/02/2014 09:25

Cela donne envie d'aller s' y promener!!!!
Je garde cette idée pour une prochaine découverte, merci

À propos

Des images sur Villers-Cotterêts et sa région ainsi que d ' autres sujets photographiques.De l ' histoire, del'actu,des infos pratiques,des légendes .....