Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 Sep

88.France. Pays du Valois. Le prieuré de Longpré à Haramont et la légende du Baudelot blanc.

Publié par jean-luc  - Catégories :  #Contes et légendes -histoires...

Panorama-1-18.09.2010.JPG

 

 

   La légende malicieuse......


   Dujardin, de retour d'une chasse au loup,vers 1860, nous conte qu'il entendit un enfant s'écrier: "Maman! Maman! regarde, je n' aurais plus peur ; ils ont tué le loup" en voyant la bête que portaient plusieurs rabatteurs.

 

   -"C'est vrai - lui répondit sa mère, Mais prends garde ! le baudelot blanc vit encore!".

 

     Ces mots produisirent une telle impression sur le petit garçon qu'il se serra en tremblant contre sa mère et se mit à pleurer abondamment.

 

     Quel pouvait être cet animal fantastique qui avait tant effrayé l' enfant ?

 

     Un baudelot- dit un vieux berger- C' est un petit baudet fort connu dans nos campagnes. Mais il y a bien longtemps, à l' époque où il y avait des dames à Longpré et des moines à Lieu Restauré ,un habitant de Vez, attardé, regagnait un soir le village lorsqu'il aperçut dans la nuit une forme blanche.Elle descendait la vallée de Longpré et se dirigeait vers le couvent. Tout à coup, ce fantôme, se voyant suivi, se retourna et, marchant à quatre pattes, se mit à pousser des cris sinistres et incohérents. Le paysan épouvanté prit la fuite, rentra chez lui, tremblant de tous ses membres et raconta qu'il avait vu être surnaturel sous la forme d' un baudelot blanc.

 

      Cette apparition se renouvelant, la terreur gagnant la campagne, les paysans demandèrent conseil aux moines. Aux moines du Lieu-Restauré, bien sûr, puisque l' apparition avait lieu non loin de là.

       Aux moines qui affermèrent que c' était le diable et qui décommandèrent de fuir à son approche; et personne n' osa plus sortir après le coucher du soleil, chacun étant persuadé qu' un habitant du sombre empire, un démon, Satan lui-même peut-être, prenait la forme d' un baudelot blanc pour aller terroriser les religieuses de Longpré, mais, qu'exorcisé par ces saintes femmes, ce diable était vite envoyé en enfer....  

      Le baudelot blanc était-il mort lorsque le brave berger conta cette histoire? Nul ne le savait. Mais "y pourrions ben ervenir"  s' exclama une veille, témoin de cet entretien.

 

      Quoi qu'il en soit, il disparut subitement à la révolution et personne ne le revit plus. Et il ne reviendra jamais, car il n'y a plus de moines blancs au Lieu-Restauré,ni de nonnes au vieux monastère de Longpré....

 

       Et pourtant la peur du baudelot blanc était encore bien vivace dans les parages du lieu restauré vers 1860.

 

              P1040063        L'abbaye du "Lieu Restauré" prés de Vez.

 

 longpre-ru.jpg

         Abbaye de Long pré vu du ciel.

    


                                  

                                           * * * * *

       La légende ne s' arrête pas là qui nous fournit l' explication.

 

     Les deux couvents du Lieu Restauré et de Longpré, peu distants l' un de l' autre,sont séparés par une crête et reliés par un mauvais chemin de terre, un simple sentier il y a un peu plus de deux cents ans. Cette sente du fond de la vallée était bien cachée... quand elle était praticable.Par les temps de neige ou de fortes pluies, il fallait passer sur les hauteurs.

 

   C' est justement là, par ces mauvais temps, que les habitants de Vez rencontraient l'étrange animal. Les malins apportèrent bientôt des précisions.Décontenancé de se trouver surpris à cette heure, le moine devait trouver un stratagème. Son capuchon blanc l'avantageait, surtout qu'il tombait en pointe...imitant le museau du baudet.La légende ne dit pas s'il s'agissait uniquement de moines, mais nous pouvons ajouter que les fontevristes étaient vêtues de noir.

 

                                 * * * * *

 

     Michaux apporte encore un complément, un récit qu'il aurait trouvé en feuilletant de vieux papiers, qu'il donne "tel qu'il l'a trouvé, sans réflexion, sans commentaire...".

  (en scène)...une famille de Vez. La femme est superstitieuse, comme toutes les villageoises du 17ème siècle. Mais laissons parler Jean, le mari, laissons-le expliquer pourquoi il rentre si tard...

    -" J'étais allé à Eméville pour donné un coup de main à l'ami le maréchal. Tout en forgeant, il me raconte une histoire qui court dans tout le pays, mais que nous ne connaissions pas encore. Il parait qu'au milieu de la nuit, le passant rencontre le diable sur son passage, d' abord sous la forme d' un homme, puis se métamorphose en baudelot blanc, et si on l' approche de plus prés, il s'évanouit comme une fumée, comme un songe...

  - Je l'ai vu...

 ...De loin, c'était un homme, je l' avais pris pour un moine...il avait l'air de cheminer vers moi...

 ...Tout à coup, ce n'était plus un moine, c'était un baudelot blanc, blanc comme la neige...c'était le diable, femme!".

 

    Jean ajoute même qu'il est resté èvanoui...mais le fils aîné est soldat ; au milieu des camps, il a bientôt perdu ses principes religieux, les sermons le font rire ; pour lui , les moines sont joyeux compagnons. Il rentre de l'armée ; dés le lendemaon, il va à la recherche du baudelot blanc, l' attaque, lui arrache son manteau...c'était un moine du Lieu- Restauré.

 

  -" Je l'ai laissé partir, je l'ai suivi.

 ...Il allait tout droit au couvent de Longpré...une nonne l' attendait à la porte et le fit entrer... Ce sont de joyeux viveurs ces moines. Il aura pris le chemin du haut à cause du mauvais état d u sentier de la vallée détrempé par la pluie..".

 

             Le Légendaire de Retz     Histoires, Contes, Légendes et Autres anecdotes de la Forêt de Retz.

 

                                                                    Yves Tardieu 

Panorama-3-18.09.2010.JPG P1070090P1070083P1070085Panorama-15-18.09.2010.JPG

lonngpre-1.jpglongpré 2longpre3.jpgPanorama-8-18.09.2010.JPGP1070096longpre-1.jpg
    Panorama-5-18.09.2010.JPG

 

           Pourquoi Longpré ?


         Son nom vient d'une prairie très-longue qui aboutissait au monastère.

 

     Les long prés pris en photographie de la route de Vez.

P1040184

 

P1040187

 

P1040190

 

              Les long prés pris en photographie du monastére, coté Haramont..

Panorama-9-18.09.2010.JPG

 

P1070023.JPG

 

P1070025.JPG

         Le cheval de henry IV avec ses petites poules. Pour Coco.

  Pour en savoir plus.
http://www.prieuredelongpre.com/Longpre/Bienvenue.html

 


Commenter cet article

Coco 11/10/2010 10:16


Merci beaucoup lulu elle est très belle.



Coco


jean-luc 08/02/2011 09:29



Merci coco . Bisous.



À propos

Des images sur Villers-Cotterêts et sa région ainsi que d ' autres sujets photographiques.De l ' histoire, del'actu,des infos pratiques,des légendes .....